VENTAVON
Hautes-Alpes
FRANCE

DECOUVRIR Histoire Patrimoine PeuplementVentaoio...BlasonEtat féodalChapelle du PrieuréEglise Saint-LaurentBeaujeuFerme de BerthaudChapelle ND de la PitiéCanal de VentavonBeffroiOratoire St-RochCadran solaireMonument aux mortsFontaines & lavoirsPont du BeynonVidéos Patrimoine

PLAN du SITE

Mentions légales

Oratoire
Oratoire Saint-Roch

Oratoire Saint-Roch en 2002

Oratoire Saint-Roch après la foudre en 2005
En 1988, l'oratoire dédié à saint Roch était décrit de cette façon :
<< D'assez grande dimension (1,50m x 1 et 2,50m de haut environ), mur percé d'une petite niche abritant une statue du Saint dérrière une grille. Toit en deux parties : de chaque côté petites pentes ; au milieu, en surélévation et en faîtage, petit toit à deux pentes également. Au sommet, croix de fer forgé. En très bon état. >>
(Source : "A la découverte des oratoires des Hautes-Alpes en moyennes et hautes montagnes" par Louis et Marie-Louise Roy - mai 1988)

Inscription :
EN RECONNAISSANCE
DE LA FAMILLE D. ET C.
A St. ROCH J.B. VIC. 1894

Situation :
L'oratoire d'origine est situé à environ 400 m de la route départementale 1085.
Prendre la direction du quartier du Beynon, on le distingue sur un promontoire de galets laissé en l'état au milieu de la carrière.
En 2005, il reçoit la foudre et le petit toit s'écroule.



En 2011, La société SAB du Beynon, exploitante de la carrière, procède à la reconstruction de l'oratoire dans un endroit proche
sur la butte à l'intersection de la RD 1085 et de la route du Beynon.

La bénédiction du nouvel oratoire Saint-Roch
a eu lieu le dimanche 23 octobre 2011
en présence de Pierre Fournier, curé du village et de Mgr Di Falco, évêque de Gap.

Replacement de l'ancienne plaque sur le nouvel oratoire

Le 7 octobre 2011, les maçons de l'ESAT Plein Soleil de Tallard
finissent les travaux.

Bénédiction de l'oratoire, le 23 octobre 2011

Statue de Saint-Roch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Roch (Sant Ròc en occitan) :
Il est honoré le 16 août. Il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, apothicaires, paveurs de rues, fourreurs, pelletiers, fripiers, cardeurs, et aussi le protecteur des animaux. Son culte, très populaire, s'est répandu dans le monde entier.

Biographie de saint Roch
Roch naquit à Montpellier vers 1340 et mourut à Voghera en Italie vers 1376, seul fils d'un consul de la ville et d'une mère nommée Libère. Orphelin très jeune, il fut confié à son oncle. Il étudia probablement la médecine car, pour soigner un bubon, il utilisait une lancette, instrument utilisé par les médecins de la ville (Montpellier possède depuis 1141 des écoles de médecine). À sa majorité, il distribua tous ses biens aux pauvres et partit en pèlerinage pour Rome, probablement par le chemin des Lombards (aussi appelé caminofrancescano - chemin des Franciscains -, partie de la via Francigena). Il s’arrêta en plusieurs villes d'Italie atteintes par la peste (la peste de 1348, appelée peste noire ou bubonique, tuait les malades en cinq jours : elle ravagea Paris dans les années 1348-1349, puis réapparut vers 1361-1362) et s’employa à servir les malades dans les hôpitaux. La ville de Rome étant attaquée du même mal, il s'y rendit, et s'y occupa de même pendant environ trois ans. À son retour, il s’arrêta à Plaisance, également en proie à la peste. Roch finit par attraper lui-même la maladie et il se retira dans une forêt près de Plaisance pour ne pas infecter les autres. Seul un chien vint le nourrir en lui apportant chaque jour un pain dérobé à la table de son maître. Ce dernier, intrigué par le manège de l'animal, le suivit en forêt et découvrit le saint blessé, qu'il put ainsi secourir. Saint Roch est généralement représenté avec son chien, dont il est inséparable, d’où l’expression, pour parler de deux personnes inséparables: c'est saint Roch et son chien. L'origine du mot roquet pourrait venir également de là. Quand il revint dans sa patrie vers l'âge de trente ans, Roch était défiguré par les mortifications qu'il avait subies. À Milan, déchiré par une guerre civile, il fut pris pour un espion et jeté au cachot. Par humilité, il y demeura incognito et périt de misère vers 1378, ses concitoyens ne s'étant rendu compte que trop tard de leur méprise. Le corps de Roch fut transporté dans la ville de Venise.

Représentation
On reconnaît le saint antipesteux Roch à son bâton (le bourdon) qu'il tient à la main. Parfois, il porte une besace, le chapeau et la cape de pèlerin. Un chien se tient à ses côtés. Il relève un pan de sa cape pour faire voir la plaie qu'il a à la jambe.

Liste précise des attributs de saint Roch :
Bourdon de pèlerin ;
Bubon ou plaie en haut de la cuisse gauche ;
Chapeau à larges bords ;
Chapelet attaché à la ceinture ;
Chien ;
Coquilles Saint-Jacques cousues sur l'habit ;
Gourde attachée au bourdon ;
Pèlerine de voyageur.


Recherches historiques : Denis Buffet