VENTAVON
Hautes-Alpes
FRANCE

DECOUVRIR Histoire Patrimoine PeuplementVentaoio...BlasonEtat féodalChapelle du PrieuréEglise Saint-LaurentBeaujeuFerme de BerthaudChapelle ND de la PitiéCanal de VentavonBeffroiOratoire St-RochCadran solaireMonument aux mortsFontaines & lavoirsPont du BeynonVidéos Patrimoine

PLAN du SITE

Mentions légales

Monument aux morts de Ventavon
Monuments aux morts de Ventavon 1914-1918

Monument aux morts placé à l'entrée du village

Ce monument en l'honneur des morts de la guerre de 1914-1918 a été réalisé en calcaire en 1921 par Tony Carcenat (1889-1949) habitant à l'époque à Barcillonnette dans les Hautes-Alpes.
Il aurait coûté 14.000 F sans les fondations.

Trente-cinq Ventavonnais décédés y sont inscrits (cf.photos).

La bénédiction du monument aux morts lors de son inauguration, le 7 août 1921 a été faite par Monseigneur Gabriel de LlOBET*.

En 2018, la grille en fer "en lances éffilées" servant de clôture étant considérée trop dangereuse a été enlevée. Une réfection de la maçonnerie et des ornements avec la pose d'un plaquage en granit a été effectuée.

Le centenaire de l'armistice sera célébré le 11 novembre 2018 à 14h30 devant ce monument.



 

Monument aux morts placé au cimetière
avec 5 tombes de soldats morts pour la France

En 2018, une réfection de la maçonnerie et des ornements ainsi que le remplacement de l'ancien mur en ciment par trois stèles gravées ont été effectués.
(Travaux subventionnés par la Région PACA et ONAC)

 


 

Recherches historiques et photos : Denis Buffet

Source :
- Archives Départementales série 10R

- "Un évêque aux armées en 1916-1918 : lettres et souvenirs de Mgr de Llobet"  publié par Gabriel de Llobet.

* << Monseigneur de LLOBET, évêque de Gap, se trouvait, de par sa situation militaire, affecté comme infirmier à la 16e section, dont le dépôt est à Perpignan : le prélat est, en effet, originaire des Pyrénées-Orientales. Mais Monseigneur de LLOBET n’a pas voulu se contenter de ce rôle à l’arrière. Il a sollicité la faveur d’être affecté à une formation désignée pour aller au front. M Justin GODART, sous- secrétaire d’Etat au service de santé de l’armée, s’est empressé, courtoisement de déférer à ce vœu. Et l’évêque de Gap, quelques jours plus tard, recev ait un ordre d’affectation comme aumônier volontaire à la section de brancardiers d’une divi sion d’infanterie. Après avoir pris congé de ses fidèles en leur adres sant une lettre animée d’un haut sentiment patriotique, il a rejoint son corps et endossé l’uniforme.>>


- Alain Choubard(*)
- www.memorial-genweb.org